Le travail du cuir

Le maroquinier, parfois associé à la conception des portefeuilles, sacoches, ceintures et autres accessoires de mode, assure leur réalisation jusqu'aux finitions, chaque tâche de coupe, piquage ou montage s'effectuant à l'aide d'outils et de machines bien spécifiques.

De même le sellier, qui depuis longtemps n'équipe plus seulement les chevaux et calèches mais aussi les automobiles (sièges et banquettes, capitonnage) et l'habitat (bâches, stores, auvents...), maîtrise une large gamme de techniques. Ces deux métiers, par nature attentifs aux évolutions esthétiques, ont su préserver et adapter leur ancienne science du cuir à l'apparition des matériaux modernes (tissus, toiles et fibres synthétiques) et de procédés innovants, allant de la découpe au laser, à l'emploi de machines à commande numérique.